Conditions générales de la pension canine familiale

Conditions sanitaires :

 

Le chien devra être identifié et vacciné depuis plus de 10 jours et moins d’un an contre les maladies suivantes : Carré, Hépatite, Parvovirose, Leptospirose, Toux du chenil  (siglées dans le carnet de santé CHPPi-L). Le vaccin contre la Rage ® est facultatif mais conseillé.

Le chien doit avoir subi un déparasitage interne (vermifuge) et un déparasitage externe (anti-puces) maximum 1 mois avant son arrivée.

La pension décline toute responsabilité si le chien héberge des parasites après son séjour.

S’il est constaté un état parasitaire préjudiciable à la bonne hygiène de la pension, le chien subira une visite vétérinaire et des soins aux frais du propriétaire.

La pension se réserve le droit de refuser tout chien qui se révèlerait malade ou contagieux.

La pension fournit une alimentation de qualité mais à défaut d’une transition alimentaire progressive, il est possible que l’animal présente des troubles digestifs, la pension ne peut en être tenue responsable. Le propriétaire est toutefois libre de choisir de fournir l’alimentation habituelle de son animal.

Le carnet de santé du chien doit être laissé à la disposition de la pension durant toute la durée de la garde.

 

 

Conditions de sociabilité :

 

Seuls les chiens sociables avec leurs congénères sont admis à la pension. Sauf si plusieurs chiens de la même famille séjournent ensemble.

 

Le propriétaire de l’animal est conscient des avantages mais aussi des risques liés à la garde en pension canine dite « familiale », soit l’absence de boxs individuels et le quotidien des chiens en communauté.

Malgré une sélection rigoureuse des pensionnaires, les animaux étant des êtres vivants ayant chacun un caractère propre, le risque zéro n’existe pas. C’est donc en connaissance de cause que le propriétaire confie son animal.

Le propriétaire s’engage à informer la pension de tout risque que peut présenter son animal dans tous les domaines, notamment caractériel et physiologique.

 

 

Intervention vétérinaire :

 

La pension s’engage à prodiguer les meilleurs soins et à prendre le maximum de précautions envers les animaux confiés. Le propriétaire de l’animal autorise celle-ci à faire intervenir un vétérinaire en cas de nécessité.

Les frais pouvant résulter de consultations vétérinaires, maladies, blessures, médicaments… seront à la charge du propriétaire et devront être réglés à la reprise de l’animal.

Les soins vétérinaires sont assurés par le vétérinaire traitant de l’animal. Tout autre vétérinaire est toutefois susceptible d’intervenir en cas d’urgence.

 

 

Responsabilités en cas d’incident :

 

La pension ne pourra être tenue responsable dans les cas suivants :

      - Fugue

      - Vol

      - Accident

      - Mort

         … résultants d’un cas fortuit ou de force majeure ou inhérent à la nature de l’animal.

             (Art. 103 du Code Commercial, Art. 1833, 1829, 1133, 1134 du Code Civil)

 

La pension décline toute responsabilité en cas de blessures superficielles, égratignures, bosses ou plaies d’usure dues à l’agitation de l’animal.

 

Le propriétaire confie son animal en connaissant la hauteur de la clôture (1m30 au plus bas, 1m40 au plus haut) en conséquence de quoi en cas de fugue du chien, la responsabilité de la pension ne peut être envisagée.

En cas de fugue répétées, le propriétaire sera contacté et s'engage à trouver une solution pour la reprise de son chien dans la journée.

 

La pension n’est jamais responsable de la santé du chien. Son obligation unique en cette matière, s’il est constaté des signes suspects, est de faire examiner l’animal par un vétérinaire et de suivre les prescriptions médicales éventuelles.

 

Les femelles en période de chaleurs ne sont pas admises. Si les chaleurs venaient à se déclarer pendant la période de garde, la pension décline toute responsabilité en cas de saillie.

 

En cas de nuisances sonores extrêmes, le chien peut être amené à porter un collier anti-aboiement. Ceci à titre exceptionnel et temporaire.

 

Réservation :

 

Cas n°1: Votre chien est connu de la pension. Les réservations se font par téléphone, e-mail, SMS ou par le formulaire en ligne sur www.archedelily.com

Cas n°2: Votre chien n'est jamais venu à la pension. La 1ère réservation se fera sur place, à l'issu de la visite obligatoire.  Des arrhes correspondant à 50 % du montant du séjour vous seront demandées.

Suite à la demande de réservation, le propriétaire recevra un devis par e-mail. Cette estimation vaut contrat et confirme la réservation.

 

Facturation :

 

Le montant journalier comprend l’hébergement de l’animal et la nourriture fournie par la pension.

Le propriétaire est toutefois libre de choisir de fournir l’alimentation habituelle de son animal, ceci sans réduction du montant journalier.

Le jour du départ du chien, le propriétaire recevra par e-mail la facture relative au séjour effectué ou au séjour réservé si celui-ci est écourté.

Le solde du séjour est à régler à la reprise de l’animal ou à la fin de chaque mois pour une garde de plusieurs mois.

Les règlements s'effectuent en chèques ou en espèces.

 

 

Contact :

 

La pension est ouverte toute l’année, 7 jours/7.

 

Les arrivées, les départs et les visites se font uniquement sur rendez-vous :

- du lundi au samedi, de 9h30 à 13h30 et de 18h00 à 19h30.

- certains dimanches et jour férié, de 19h00 à 19h30, avec un supplément de 5 €.

 

Tout propriétaire ayant plus de 15 min de retard sans en avoir averti la pension, verra son rendez-vous annulé.

L’heure d’arrivée et de départ du chien doit être prévue au moins la veille des jours dits.

L'arrivée du chien à la pension vaut acceptation sans réserve des présentes conditions générales.